top of page
Rechercher

Rentrée scolaire : Félix Tshisekedi charge son gouvernement de prendre les dispositions nécessaires



Au cours de la 22è réunion du conseil des ministres tenue à vendredi 1er octobre 2021, le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a rappelé son engagement à faire de l’éducation une priorité, à travers « l’instauration de la gratuité de l’école et la valorisation de la formation professionnelle ».


Félix Tshisekedi a indiqué que lors de la rentrée scolaire prévue le lundi 4 octobre prochain, environ 2 millions de nouveaux inscrits sont attendus.


« Ce constat positif met en exergue des efforts réalisés par le Gouvernement, d’une part et la maturation de l’appropriation du programme de la gratuité par la population, particulièrement les parents, d’autre part », indique Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement dans son compte-rendu.


Selon ce compte-rendu dont une copie est parvenue à ACTU7.CD, au-delà de ces acquis, le programme de gratuité devrait atteindre l’objectif de zéro paiement par enfant congolais, d’améliorer les infrastructures adéquates ainsi que les conditions de travail et de traitement des enseignants pour un rendement scolaire optimal et qualitatif.


Sur place, le Chef de l’État a instruit le Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), Tony Mwaba de renforcer la collaboration avec son administration pour améliorer le partage d’information et la gestion des bases des données, en vue d’extirper les fictifs (enseignants, écoles, etc.), et d’introduire les concepts de mesure de résultats, de développer une culture de pilotage, de transparence et de redevabilité.


Par ailleurs, Félix Tshisekedi a aussi chargé le Premier Ministre Sama Lukonde de prendre les dispositions nécessaires pour la rentrée scolaire sur toute l’étendue de la République, avec les mesures exceptionnelles pour les provinces sous état de siège et spécialement sur la scolarité des enfants hébergés dans les orphelinats en âge de scolarité, pour qu’ils bénéficient de l’égalité des chances en matière d’éducation.


Il lui a été aussi instruit de créer une taskforce interministérielle notamment entre les ministères du Budget, des Finances et de l’EPST en collaboration avec son cabinet, pour effectuer un suivi et une évaluation efficace du programme de la gratuité.


La rentrée scolaire prévue 04 octobre prochain, intervient une fois de plus, sous la menace de la pandémie de Covid-19, le Président de la République a insisté sur l’impératif d’instruire les chefs d’établissements à mettre en place des dispositifs pratiques pour le respect des gestes barrières.

0 commentaire