Rechercher

À l'aéroport international Hamad, le Chef de l'Etat a visité les aérogares et les terminaux.


À l'aéroport international Hamad, le Président Tshisekedi a visité les aérogares, les terminaux ainsi que tous les compartiments de gestion du fret aérien, de contrôle des flux ou encore les installations liées à la sécurité.


L’objectif poursuivi est de s’imprégner des méthodes de travail et prouesses techniques du Qatar dans le cadre des accords de coopération signés le lundi 29 mars entre le Gouvernement congolais à travers la Régie des Voies Aériennes (RVA) et le géant Qatar Airways.


A l’aéroport international Hamad de Doha, SOn Excellence Monsieur le President de la République Félix-Antoine Tshisekedi a pu s’imprégner des méthodes de travail de Qatar Airways en tant que constructeur, opérateur et exploitant d’aéroports.


De points de contrôle des passagers, les différents services et espaces réservés aux activités extra aéronautiques notamment les commerces et espaces de détente qui ont accueilli la délégation présidentielle, le Chef de l’Etat a fait le tour de l’aérogare en passant par différents compartiments jusqu’aux installations de sûreté.


Une visite guidée par le CEO de ce fleuron de l’aéronautique du Golf arabique avec les explications claires fournies au Chef de l’État sur l’organisation de ces services.


Cette visite s’est aussi poursuivie dans les différents terminaux jusqu’aux espaces réservés au fret aéroportuaire où des millions de tonnes de marchandises et colis sont importés ou exportés du Qatar.


Des explications sur les méthodes de construction et de gestion utilisées par Qatar Airways, respectueux des normes environnementales, étaient également fournies au Président de la République Démocratique du Congo.


A la faveur de cette visite, le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo s’est fait une idée claire sur les innovations qu’il entend apporter dans ce domaine.


Cette visite permettra à la République Démocratique du Congo de booster son industrie locale en utilisant le maximum des composants locaux dans la chaîne de valeur.


0 commentaire